Du bout du blog

etre femme, maman, douce ou rageuse, drôle ou cynique, se vouloir un peu bio, un peu maline, souvent futile, superficielle, croire aux autres, le tout dans un bazar désorganisé comme dans sa vie.

01 septembre 2008

MAIGRITUDE

Je vais certainement faire grincer des dents avec ce billet mais tant pis. Je vais vous parler de mon physique aujourd’hui.

Je suis mince, que dis-je ultra mince, genre 1m69 pour 48kg. Le maximum que j’ai pesé c’est  59kg  quand j’étais enceinte de mes boys et j’ai pris 11kg en plus à chaque fois (même pas capable de dépasser les 60kg !!). Je tiens ça de mon père et de mes grand-pères, tous secs comme des haricots verts. Je peux manger tout ce que je veux, je réussis juste à prendre du ventre. Alors pourquoi vient-elle nous parler de ses problèmes qui n’en sont pas, direz-vous ?

Parce que la semaine dernière en zappant, mon chéri est tombé sur une émission qui parlait du mannequinat et de l’anorexie, et que ça m’a amené à quelques réflexions sur moi-même.

stennant_07sept25_greenIl y avait un monsieur très connu dans le milieu de la mode (impossible de retrouver son nom) qui disait qu’on faisait un faux procès au monde de la mode sur l’anorexie. Pour lui les mannequins (enfin celles qui en sont dignes) sont des filles naturellement minces, qui ont une morphologie longiligne sans faire aucun effort. Il prenait l’exemple de Stella Tennant (la dame sur le coté-là), longtemps égérie de Chanel, qui après 4 enfants, a toujours la même silhouette fil de fer. Je dois dire que c’est le même style de physique que le mien, très mince, certains disent maigre. Et comme moi, elle doit avoir du mal à accepter qu’on lui dise qu’elle est maigre. Moi ça me vexe quand on me le dit, je trouve ça insultant parce que cela sous entend qu’on le fait exprès. (Étrange d’ailleurs ce décalage entre la vision qu’on a de soi dans le miroir, et la réalité à travers une photo par exemple. C’est toujours une re-découverte)

J’ai entendu un peu tout et n’importe quoi autour de moi sur mon physique. Avant que j’ai des enfants, on m’a dit « tu verras tu vas grossir aussi quand tu auras des enfants ». Deux enfants plus tard, et non, même au contraire, j’ai du faire des efforts pour regrossir après bb-lune. Dernièrement j’ai même entendu d’une collègue « oh t’es trop maigre, on dirait un cadavre ». J’étais enchantée, c’est un genre de remarque très constructif, mais le cadavre a une santé de cheval en plus ! Mais celui que j’ai le plus aimé date du collège. Une fille de ma classe m’avait dit que je ressemblais à une fille du tiers-monde, toute maigre avec un petit bidon. Si les enfants qui meurent de faim l’avaient entendu, je pense qu’ils auraient beaucoup apprécié…

Bien sur quand je répète les remarques que j’entends à chéribibi, il me dit que c’est des jalouses. Mais je ne suis pas même pas sure de ça.

J’ai juste l’impression de ne pas répondre à l’obsession de normalité qui règne dans le monde actuel. Il ne faut pas être trop maigre, pas trop gros, il faut plaire à tout le monde. On est tout de suite jugée, catégorisée (autant dire que je suis souvent cantonné au rôle d’anorexique ou d’obsédée du régime, jusqu’à ce qu’on me voit manger…). Au fil du temps on fait avec, mais même quand on essaye de s’en ficher, il reste un petit truc, vous savez, ce petit truc qui fait qu’on voudrait que tout le monde nous aime…

Mais je me dis aussi que j’ai de la chance d’être bien dans ma vie et dans ma tête, et d’être finalement du « bon coté » de l’excès, parce qu’au contraire quand on est mal à l’aise, seul et sans soutien, le regard des autres peut être dévastateur.

Posté par firemaman à 11:59 - Du bout des lèvres - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Je pèse entre 53 et 54 kg pour 1m66, mais en mangeant des tonnes, comme toi et j'avoue que ça entraine des regards jaloux de la part des collègues qui grossissent avec des feuilles de laitue.
    L'année dernière, j'avais pris 10kg suite à un dérèglement de la thyroïde et bien tout le monde me disait que j'étais mieux comme ça. Mais moi je ne me sentais pas bien du tout!
    J'ai fait 48kg après la naissance de ma Chipette, pourtant je mangeais tout la journée, mais l'allaitement ma faisait dépenser beaucoup. Tout le monde me disait que j'avais l'air malade.

    Au collège idem, je me suis empiffrée après qu'un garçon m'ait dit "C'est dommage, tu pourrais être mignonne mais t'es trop maigre". C'est comme ça que pour la 1ère fois j'ai atteint 51kg et que le regard des garçons sur moi a changé.

    Donc je te comprends tout à fait!
    Après pour les mannequins, ça ne doit pas être le cas de toutes...

    Posté par missbrownie, 01 septembre 2008 à 14:01
  • Dans l'émission il parlait évidemment du cas de cette jeune fille morte d'anorexie. et c'est sur qu'il y a des dérives. Mais le monsieur qui s'exprimait, essayait de remettre les choses à leur place, en disant que les mannequins étaient des femmes physiquement hors normes.

    J'ai du arrêter l'allaitement aussi pour le 2e, je perdais à une vitesse vertigineuse. J'étais descendue à 43kg et là je me faisais peur.
    53kg c'est mon record perso quand je faisais un peu de sport. C'est aussi pour cela que j'ai adoré être enceinte, j'avais enfin des formes!

    Posté par firemaman répond, 01 septembre 2008 à 14:36
  • Je ne dirais pas que tu as de la chance, car je n'aimerais pas non plus être "trop" mince... mais quand même, moi aussi, je voudrais bien pouvoir manger du nutella à la petite cuillère sans avoir peur de prendre 1 gramme ;o).
    Et oui, moi, je fais partie de celles qui bon ne grossissent pas en regardant une feuille de laitue, mais doivent être en restriction cognitive permanente pour ne pas prendre... bon, la restriction a ses limites que je me permet de franchir allégrement vu que trop se priver, c'est pas bon hein ;o) (surtout pour le moral).
    Enfin je me plains pas trop car malgré mon rapport poids taille, j'ai des formes correctes... (gros os ?)

    Posté par AnnC, 01 septembre 2008 à 16:06
  • N'exagérons rien, je ne mange pas de Nutella à la petite cuillère (non c'est mon chéri qui le fait -ah bon il ne fallait pas le dire?). Si je ne mange que des cochonneries, mon ventre pousse. C'est très joli d'être très mince avec une petite bouée, très, très, très! mais j'ai beaucoup de latitude dans le mangeage de sucreries et je ne m'en prive pas!
    il faut bien que je compense les vilaines chose qu'on me dit !!

    Posté par firemaman répond, 01 septembre 2008 à 17:15
  • J'avais une amie un peu comme toi, mince et qui pouvait avaler la plaquette de beurre sans prendre un gramme !(y'a pas de justice quand même !)
    Elle ne rêvait que d'une chose : grossir ! Ce qui pour moi était révolutionnaire comme idée !
    Moi qui me suis toujours bagarrée avec mes kilos... Je ne sais pas si c'est inconsciemment pour coller aux modèles d'aujourd'hui (que de toute façon c'est mission impossible !) ou si c'est vraiment pour me sentir bien dans mes basket comme je le dis, mais dans tous les cas, ça m'a pourri la vie un bon moment ! ... bon et ça continu de temps en temps hein, on ne se refait pas !

    Grâce à cette amie qui m'a fait découvrir une autre vision des choses, je comprend maintenant les filles comme toi qui sont minces de nature, et comment ça fait mal d'être jugé d'anorexique quand on ne l'ai pas !

    (A contrario, pendant ma grossesse j'ai pris pas loin de 20kg mais qu'est ce que j'étais épanouie !)

    Posté par Babou, 01 septembre 2008 à 20:07

Poster un commentaire