Du bout du blog

etre femme, maman, douce ou rageuse, drôle ou cynique, se vouloir un peu bio, un peu maline, souvent futile, superficielle, croire aux autres, le tout dans un bazar désorganisé comme dans sa vie.

05 janvier 2009

NOEL DANS LA BRUME

Les fêtes, c’est habituel, c’est une débauche de nourriture et d’alcool en général, mais cette année, Noël a été particulièrement éthylique.

Je savais déjà qu’en faisant le réveillon chez mon frère à Avignon, nous aurions du vin a volonté. Mon grand frère est un grand amateur de vins, il en parle avec passion, et il donne envie d’y gouter. Il doit connaître tous les cavistes d’Avignon, et eux doivent très bien le situer aussi.

Tout a commencé, le 23 décembre vers 18h30, après un rapide passage à l’hôtel, nous avons été accueillis dans ma famille, avec un vin doré liquoreux (normal ils entamaient l’apéro), super trop bon (on s’en ai même pris 3 bouteilles en souvenir de voyage), exactement ce que Chéribibi et moi adorons, mais alors il frappait dur. Un petit verre, un petit 2e parce que c’est trop bon. Nous passons à table, il sort un rouge, je trempe les lèvres dans le verre de mon homme pour gouter, et le brouillard est tombé. J’en ai eu pour 3 jours de navigation à vue.

Le 24 décembre au matin, ça allait encore, puis il y a eu l’apéro de midi, puis le repas. L’après midi, nous accompagnons mon frère pour les derniers achats du réveillon. Evidemment on passe chez son caviste préféré pour prendre le fameux liquoreux gouté la veille. Le caviste nous fait gouter un tout nouveau rouge qu’il vient d’avoir, Chéribibi essaye un autre, je goute aussi. Il est 17h, et j’ai déjà l’impression de ne pas avoir dessoulé de la journée. Après c’est le réveillon, donc je vous passe les détails… Le 25 décembre, après une nuit quelque peu mouvementé de BB-Lune (3 réveils même si nous nous sommes couchés à 2h du mat - zen restons zen), je vis dans une petite bulle ouatée. J’ai l’impression d’être un baba au rhum, totalement imbibée.

Cette vilaine sensation ne disparaitra que 2 jours plus tard, une fois bien tranquille à la maison, avec un bon régime à l’eau. C'est agréable de boire du bon vin, mais je manque vraiment d’entrainement !

Posté par firemaman à 14:52 - Sur le bout de la langue - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Mon beau frère est aussi fan de vin, d'ailleurs il a developpé un logiciel de gestion de cave à vin qui connait un assez bon succès !
    Moi j'aime pas l'alcool ...

    Posté par MissBrownie, 06 janvier 2009 à 16:44
  • Miss B, ne va pas croire que je buvais du matin au soir! Mais bon, j'ai tellement peu l'habitude de boire, que j'ai eu l'impression d'être pompette du matin au soir. Avec toutes nuits écourtées aussi, ça a du contribuer à cette brume éthylique...

    Posté par firemaman répond, 06 janvier 2009 à 21:54
  • Moi c'est mes suppos de Lamaline ( substance opiacée contre la migraine ) qui me mettent dans un état second !
    Je ne trinque qu'au diabolo !

    Posté par sandralou, 07 janvier 2009 à 09:37
  • Et vers Avignon il y a de quoi faire avec les caves

    Posté par pivoine, 07 janvier 2009 à 13:19
  • mdr!!
    Je ne bois pas, mais je veux bien croire que ces quelques jours a noel sont difficiles!!!

    Posté par ratounette, 08 janvier 2009 à 10:45
  • Sandralou, je préfère boire du vin que des suppos pour être dans cet état.... Le diabolo ne te fera pas de mal
    Ah vi, Pivoine, on n'a fait que ceux intramuros, mais il est très copain avec celui près de chez lui. Celui chez lequel on s'est arrêté, aux Halles, il nous aurait bien fait gouté un 3e, mais on avait aussi des courses à faire.
    Toi aussi, Ratounette? Mais vous êtes toutes sobres comme des chameaux ! Vous allez vraiment me faire passer pour une alcoolique, heureusement que Pivoine me sauve la mise...

    Posté par firemaman répond, 08 janvier 2009 à 11:55

Poster un commentaire