Du bout du blog

etre femme, maman, douce ou rageuse, drôle ou cynique, se vouloir un peu bio, un peu maline, souvent futile, superficielle, croire aux autres, le tout dans un bazar désorganisé comme dans sa vie.

22 janvier 2010

A VOIR

Et vu,  avant-hier soir, un film dont je n’avais jamais entendu parler. Chéribibi l’avait choisi à la médiathèque. La couverture ne me disait rien, le titre encore moins : Boy A.

boy_a

J’ai loupé les 10 premières minutes assez vite résumées par mon cher et tendre, et je me suis laissé happer par ce film anglais réalisé par John Crowley.

Boy A, c’est un jeune homme qui sort de prison. Il doit changer de nom, de vie, supervisé et aidé par un homme, un tuteur. Ce qu’il a fait, on ne le découvre qu’au fur et à mesure, des flashbacks qui l’assaillent dans sa vie quotidienne. Il se réinsère vite grâce à son travail, se fait des amis, une petite-amie, des gens à qui il doit mentir sur son passé. Ca lui pèse ces mensonges, mais son tuteur, pour sa sécurité, ne veut pas qu’il dise un mot. En même temps il a peur, il voit bien à travers les tabloïds, que son passé ne lui sera jamais pardonné. Et un jour, à cause d’une bonne action et d’une photo dans un journal régional, on le retrouve.

Ce film est tiré du roman « jeux d’enfants » de Jonathan Trigell. Un roman lui-même inspiré d’un fait divers qui avait bouleversé le Royaume-Uni en 1993 : deux enfants de 10 ans avaient tué un petit garçon de 2 ans.

Ca parait horrible et typiquement le style de film que je n’aurais pas voulu voir si j’en avais su le sujet. Et finalement je ne regrette pas de l’avoir vu. Il est magnifique, porté par des acteurs justes, un tempo lent, sans complaisance, sans voyeurisme. Un film qui parle de rédemption, de pardon, de la peur de l’autre, de la possibilité de réinsertion, de la cruauté des enfants, des a-priori et jugements à l’emporte-pièce, de l’incitation à la vengeance par certains tabloïds (en Angleterre ils sont graves, mais on a aussi Détective qui n'est pas loin du compte). Un beau film qui fait réfléchir, s’interroger, et certainement grandir.  Je recommande, chaudement, ou à défaut le livre (que je n’ai pas lu), mais qui a eu beaucoup d’éloges et même quelques prix littéraires, je crois. Le film est, je pense, à la hauteur, et ne soyez pas du tout effrayé par le sujet, parce que c'est vraiment bien traité, pas larmoyant, pas trash.

En complément, si ça vous intéresse,  le lien vers un article du Nouvel Obs, trouvé en cherchant des détails sur le fait divers, qui donne aussi à réfléchir, et montre encore que la jalousie et l’envie feront toujours tourner le monde dans le mauvais sens (je vous préviens le style de l’article est un peu grandiloquent).

Posté par firemaman à 14:00 - Du bout des yeux - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    La tout de usite , le theme m'interesse, le film m' attire...
    Par contre je savais pas qu' il existait un jury oecumenique

    Posté par madamezazaofmars, 22 janvier 2010 à 18:01
  • Je ne savais pas non plus qu'il y avait un jury (et un prix)oecumenique au festival de Berlin, madame zaza. Mais si tu as l'occasion, regarde ce film, il est vraiment, vraiment bien. Des films, Chéribibi en prend 2 par semaine à la médiathèque et pour que j'en parle ici, il faut vraiment qu'il m'ai marqué et plu, évidemment.

    Posté par Firemaman répond, 22 janvier 2010 à 18:10
  • Je nota ta recommandation poulette ! Jamais entendu parler de ce film, mais le thème m'intéresse ! Il y a parfois de bonnes surprises à regarder ce qu'on n'aurait pas forcément choisi !

    Bon week et bisous !

    Posté par Océane, 22 janvier 2010 à 18:42
  • J'ai déjà vu le Prophète, ça me fera une sorte de suite. Mais ça me tente bien, merci !

    Posté par Aude Nectar, 22 janvier 2010 à 23:40
  • Ah tiens, je n'aurais pas été spontanément vers ce film.. Mais si tu dis qu'il vaut le coup, pourquoi pas..

    Posté par emanu124, 24 janvier 2010 à 17:07
  • Note, bichette. Tu ne devrais pas être déçue, Océane.
    C'est dans le même thème si on veut, Aude, mais le Prophète est beaucoup plus sombre et violent, d'après ce que j'en ai entendu. Là le film est presque optimiste parfois.
    Comme toi, Manue, la pochette, le thème, rien ne m'attirait dans ce film, et pourtant une très bonne surprise. Ca tire un peu du coté de Ken Loach parfois, d'ailleurs c'est avec un de ces acteurs fétiches (celui qui fait le tuteur).

    Posté par Firemaman répond, 25 janvier 2010 à 10:04
  • Connais pas non plus, mais pourquoi pas, à l'occasion!

    Mais je te préviens, si je suis déçue, ça sera entièrement de TA faute, parce que tu m'as donné envie de le voir!!!

    Posté par Sylviane375, 25 janvier 2010 à 22:26
  • Cela a l'air assez prenant, effectivement. Je note ça.

    Posté par Chouyo, 31 janvier 2010 à 17:53
  • Je décline toute responsabilité de satisfaction, Sylviane !
    Prenant est le bon mot, Chouyo, l'air de rien en plus, tu te laisses attraper par l'histoire et ses protagonistes.

    Posté par firemaman répond, 02 février 2010 à 11:25
  • Je l'ai vu: très bon film effectivement!!!!

    Posté par LeJournaldeChrys, 07 février 2010 à 21:23
  • merci de me conforter, Chrys, et bienvenue.

    Posté par Firemaman répond, 09 février 2010 à 16:37

Poster un commentaire